À partir du mois de mai prochain, l’Insee va officiellement intégrer les revenus de la drogue dans les comptes nationaux. Elle met ainsi fin à une position “isolée au niveau européen” fait remarquer l’institut, qui se plie notamment à une vieille demande de son homologue continental, Eurostat.

La France va donc comptabiliser l’argent de la drogue dans son PIB. Et “l’impact sera compris entre 2 et 3 milliards d’euros, selon les années, indique à L’Express l’institut. Soit de l’ordre de 0,1% du PIB. Cela n’aura donc pas d’impact significatif sur les taux”. On reste ainsi assez loin de ce que pèse l’activité dissimulée, c’est-à-dire l’ensemble des activité légales, mais non déclarées, dont le poids sur l’économie française “oscille entre 3 et 4% du PIB”. Soit entre 60 et 80 milliards d’euros.  L’Insee s’appuie sur des chiffres de 2010 Comment l’institut peut-il calculer les recettes d’activités illégales? “Concernant la drogue, Eurostat conseille de multiplier la quantité consommée par le prix moyen ayant cours dans la rue, tout en faisant jouer le paramètre du “ratio de pureté” des produits stupéfiants et des “coûts de transport et de stockage” des narcotrafiquants”. Une méthode de travail que confirme suivre l’Insee.   Seulement, les statisticiens sont bien en peine de chiffrer, avec la précision qui les caractérise d’habitude, ce que représente réellement l’argent de la drogue. “Ce marché n’est évidemment pas aussi bien connu que celui d’autres biens ou services légaux”, précise l’institut. “C’est bien beau d’intégrer des chiffres dans le PIB, mais aussi brillants soient-ils, ce ne sont que des fourchettes très large”, indique à L’Express une source proche du dossier.   Un agent des douanes françaises (photo d’illustration).afp.com/DENIS CHARLEThttp://static.lexpress.fr5958790medias_11638c_fill,g_northjpgQuatre personnes, dont un douanier britannique, déférées lundi devant la justice après leur arrestation vendredi pour un trafic présumé d’armes et de drogue, ont été mises …Lire la suite sur L’Express.fr

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France