Chers Amis,
Il n’y a pas de grande nation sans armée forte, ni de soldats victorieux sans les moyens nécessaires à l’accomplissement de leur mission. En ce jour de fête nationale, où notre pays célèbre aussi le lien qui l’unit à ses forces armées, il est essentiel de le rappeler.
L’exécutif a eu tort de pratiquer cette semaine une nouvelle saignée dans le budget de la défense, comme d’ailleurs dans celui de la police et de la justice. Rien ne sert de réfléchir à une défense européenne, si nous ne sommes pas capables d’assumer nos propres responsabilités !
En dépit des exploits réalisés dans ses interventions extérieures, l’armée française est aujourd’hui dans une situation budgétaire critique. Les ressources allouées ne lui confèrent plus les moyens nécessaires à la bonne réalisation de ses missions actuelles, ni le financement des investissements indispensables au succès de celles de demain.
Pour sortir de cette impasse, nous devons, sans plus attendre et conformément à nos engagements internationaux, assurer une progression continue du budget de la défense pour atteindre et dépasser la cible de 2% du PIB  avant la fin du quinquennat Macron.
C’est indispensable pour restaurer les capacités militaires abandonnées faute de crédits, autoriser la modernisation d’équipements hors d’âge dont le maintien en condition représente un coût de plus en plus exorbitant, financer le renouvellement indispensable des deux composantes, océanique et aérienne, de la dissuasion nucléaire, et nous doter des armes nécessaires pour gagner les combats de demain.
Comme l’avait parfaitement résumé le général de Villiers en décembre 2016, « le prix de la paix, c’est l’effort de guerre ».
Cet effort de défense, nous le devons aussi à l’ensemble des victimes des attentats islamistes des dernières années. En ce 14 juillet 2017, je veux rendre un hommage tout particulier à celles de Nice, mais aussi à tous les militaires de l’opération Sentinelle, déployés, sur tout le territoire, pour assurer notre sécurité face à la menace terroriste. Ils sont aujourd’hui même 7 000 à être mobilisés, ainsi que 86 000 policiers ou gendarmes et 44 000 sapeurs-pompiers, pour permettre bon déroulement de nos festivités nationales.
Défendre la France et protéger les Français, voilà la mission essentielle de nos armées. Pour

  Source: la-france-en-marche.fr  

Voir sur le site du Parti de la France