Chers Amis,
La droite a mieux à faire que devenir l’idiot de Jacques Prévert, celui qui suivait une idée fixe et qui était surpris de ne pas avancer… Il en va aussi de l’intérêt de la France !
Ce n’est pas en rejouant les batailles d’hier, celles de 2007, de 2012 ou de 2017 que nous gagnerons les prochaines élections, mais en répondant aux défis de notre temps, ceux de 2018, de 2020 et de 2022 et en portant un projet audacieux susceptible de remettre notre pays et l’ensemble des Français sur le chemin de la croissance et du progrès partagés.
Les expériences May et Trump démontrent que le repli sur soi est une impasse et que tromper les électeurs condamne à la fuite en avant. Il serait stupide que les ambitions individuelles et les calculs politiciens conduisent l’opposition à s’enfermer dans un positionnement sectaire et réactionnaire, dont l’histoire enseigne qu’il n’est conforme ni aux valeurs, ni à l’ADN de la France !
Confondre détermination et radicalité est une erreur. Et il est clair que le discours sur la vraie droite et la condamnation des robinets d’eau tiède ne masquera pas longtemps le vide des idées. Que certaines réformes de l’exécutif actuel aillent dans le sens souhaité ne rend pas l’alternance moins nécessaire, ni souhaitable !
Les Français sont reconnaissants à Emmanuel Macron, et ils ont raison, de leur avoir permis de retrouver leur fierté et d’avoir replacé la France dans le jeu des nations. C’est, après la parenthèse Hollande, un juste retour à l’ordre des choses, mais cela ne justifie pas tout ! La baisse accélérée de la popularité du président démontre que nos concitoyens ne sont pas prêts à accepter ses dérives narcissiques, ni son absence de clarté sur les objectifs et le point d’arrivée.
A vouloir tout faire et tout dire en même temps, le pouvoir commet l’erreur de ne distinguer aucune priorité et ne permet pas aux Français d’y voir clair. Je défie quiconque d’avoir retenu grand-chose du séminaire gouvernemental de lundi dernier et de son long compte-rendu ! Fleuves aussi ont été le discours du chef de l’Etat devant les ambassadeurs mardi et son interview au Point diffusée hier. Le

  Source: la-france-en-marche.fr  

Voir sur le site du Parti de la France