Chers Amis,

Je veux d’abord souhaiter à la France, à l’Europe, à chacune et à chacun de vous une bonne rentrée.

Alors que la période estivale touche à sa fin, l’heure est pour nous à l’action. L’environnement économique est exceptionnellement favorable. Il offre les meilleures conditions pour conduire les réformes indispensables. C’est pour cela que la France ne doit plus perdre de temps.

Même si la situation s’améliore, tous les indicateurs publiés au cours de l’été démontrent que nous continuons à reculer et prendre du retard par rapport aux pays comparables de l’Union européenne. C’est vrai du commerce extérieur, c’est vrai de l’enseignement supérieur et c’est vrai du chômage comme en attestent encore les chiffres de juillet publiés hier matin.

Les risques sont également nombreux : risque terroriste bien sûr, risques géopolitiques avec en particulier la menace nord-coréenne, mais aussi les foyers non éteints du Proche et Moyen-Orient, risque climatique et environnemental que nous pouvons constater chaque jour, mais pour lequel nos dirigeants restent trop lents, quand ils en ont même la volonté, à se mobiliser.

C’est la responsabilité du gouvernement de la France d’effectuer les transformations permettant à notre pays de relever ces défis et de stopper son déclin. De ce point de vue, la méthode du rabot employée en juillet n’est pas la bonne. Il est confirmé qu’elle a déjà obligé l’armée ou la police à reporter encore des renouvellements ou apports de matériel pourtant indispensables.

Il convient au contraire de réaliser les arbitrages nécessaires et de ne plus différer la réforme de l’Etat. C’est à ces conditions, et à ces conditions seulement, que nous pourrons rétablir la sécurité tous les citoyens, rendre à la France son rang, garantir à nos concitoyens le meilleur niveau d’éducation, de santé ou de retraite, refonder l’Europe et mener la politique volontariste d’aménagement du territoire permettant de mettre un terme à la désertification rurale et au sentiment d’abandon de nos belles campagnes.

Nous voulons le succès de notre pays ! C’est pour cela que nous travaillons activement à une initiative commune permettant de présenter à notre pays un projet national juste et ambitieux, de le doter d’une opposition digne de ce nom

  Source: la-france-en-marche.fr  

Voir sur le site du Parti de la France