Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Un individu nommé Aboubakar F., connu de la police pour vol par effraction, menace de mort, vol en bande organisée et association de malfaiteurs a été abattu par la police à Nantes le 3 juillet alors qu’il tentait de se dérober à un contrôle d’identité en prenant la fuite à bord de son véhicule. Il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt pour vol en bande organisée et recel. Son véhicule avait été signalé dans le cadre d’une enquête pour trafic de stupéfiants. Alors que les policiers s’apprêtaient à vérifier son identité, le jeune homme a enclenché une marche-arrière en direction d’un CRS et d’une fillette qui circulait à bicyclette, toujours selon la même source. L’un des policiers, qui se trouvait à l’avant de la voiture, a tiré un coup de feu, tuant l’individu.
Aussitôt, la maire (PS) de Nantes, Mme Johanna Rolland, a fait savoir dans une déclaration que ses « première pensées » allaient « à ce jeune homme mort et à sa famille ». Les citoyens honnêtes ayant été victimes des vols par effraction, menaces de mort, vols en bande organisée et autres délits en association de malfaiteurs de la part de cet individu ne doivent pas compter sur les pensées émues de la maire de Nantes.
Par ailleurs j’ai, comme tout le monde, pu entendre à la radio le lendemain matin une flopée de témoignages de voisins du jeune Aboubakar F. expliquant à quel point « la victime » était un garçon charmant, serviable, calme, pas méchant, vraiment sympathique..
 

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer