Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Ils sont des évidences que visiblement nos belles âmes du progressisme mondialisé ne comprennent pas, il est aujourd’hui impossible je dis bien impossible de faire vivre chez nous en France des maghrébins qu’ils soient plus ou moins fanatisés par leur foi, sans les avoir au préalable « désarabisé » puis assimiler à la France. C’est impossible même avec toute la science que vous souhaitez, ils ne le peuvent, ils ne le veulent pas, c’est pour eux une souffrance que d’être autre chose que des arabes. Ces derniers ne saisissent pas la démocratie tout simplement. Il y a dans leur gène une volonté même après des siècles ou certains mélangent d’affirmer l’arabité qu’ils ont en eux.
Ca ne me dérange pas s’ils sont loin là-bas au Moyen-Orient, qu’ils y restent ou qu’ils fassent circuler l’argent et les flux financiers ici en Europe. L’homme est à quai, l’argent circule, c’est ainsi, cela a toujours été, depuis que le monde est monde. C’est très bien.
Seulement plus d’hommes et de femmes traversent la frontière de la Méditerranée que les capitaux, c’est un gros souci, qui pour moi ne peux plus être réglé par la rémigration de ces millions d’êtres restés depuis 40/50 ans. Des indésirables, sans titre de séjour, logeant illégalement ici, doivent être expulsés, ils ne représentent que des centaines de milles, ce qui dans le fond est déjà pas mal. Le reste on va devoir les garder, ça me tue de l’écrire, mais c’est l’évidence même.
On me dit souvent « oui supprime les allocs, les aides et compagnies », non ce serait trop simple, même si je suis militant de sortir de cet assistanat hérité du gouvernement communiste transitoire. Ce serait trop simple car personne ne part car les allocs ne rentrent pas, j’aurais aimé, mais non. La psyché humaine est telle que des années de vie sur un territoire fait qu’on y reste le plus souvent. Maintenant ça ne veut pas dire qu’on ne doit rien, vous n’êtes pas chez les LR ou les Macronistes ici, je ne vois ainsi qu’une seule et unique solution, sortir de la République,

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer