Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Hier, Emmanuel Macron était l’invité de Jean-Pierre Pernaut sur la chaîne TF1. Il s’est exprimé en direct d’une école de Berd’huis, commune de l’Orne. C’est le troisième entretien télévisé donné par le chef de l’État depuis le début de son quinquennat.
Qu’est-ce qui a donc décidé Emmanuel Macron ?
Il suffit de regarder l’horaire choisi par le président et d’analyser le public de ce journal. En choisissant 13 heures, il s’adressait avant tout aux retraités, aux ruraux et aux classes populaires. Le choix d’une école de campagne est aussi dans cette logique.  Philippe Morand, rédacteur en chef adjoint du service politique de la chaîne « Si nous avons choisi Berd’huis, c’est parce qu’il s’agit d’une commune très représentative de ce que vivent les territoires ruraux : elle fait de gros efforts pour maintenir ses services publics, même si elle a perdu son bureau de poste en 2017, elle se bat pour garder ses commerces de proximité… ». Un enjeu donc, reconquérir la campagne ! Oui, et il faut également noter l’amplification des mouvements de contestation, à la SNCF, l’université ou dans les maisons de retraite.
Et quelles sont les informations à retenir ?
Ce qu’il faut retenir, c’est surtout le vide de cet entretien d’un peu plus d’une heure. S’il dit avoir conscience des efforts demandés aux retraités, et affirme de ne pas abandonner la ruralité, très peu d’annonces ou de changements ne ressortent de son discours. Les seules annonces furent la suppression du « forfait social » pour les entreprises de moins de 250 salariés qui ont un accord d’intéressement d’ici janvier 2019 et la volonté de suppression de la taxe d’habitation d’ici la fin du quinquennat. A propos de la réforme SNCF, Emmanuel Macron appelle au calme, tandis qu’il ne prévoit aucune indulgence pour les étudiants manifestants. Pour la réduction de la vitesse à 80 km/h sur les petites routes,  « si dans deux ans ça ne marche pas, on arrêtera partout ». Finalement, en ce qui concerne la Syrie, le Président affirme qu’il y a eu usage d’armes chimiques, et qu’il prendrait des décisions « en temps voulu ».
Bref, beaucoup de langue de bois…
Oui. On peut noter que ses paroles à propos de l’Islam de

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer