Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Après le handball où les femmes ont classé la France championne, nous avons nos politiques, dits gestionnaires de la France, si soucieux de nos économies, si proches, bien trop proches de nos porte- monnaies, qui nous ont classés champion du monde de la fiscalité.
Juste après avoir appris que l’Education nationale a fait un bide fantastique sur le dos de nos enfants à l’école pour l’apprentissage de la lecture, alors même que sur ce sujet, les Russes, tellement détestés par nos z’élites nationales, sont les premiers avec Singapour, nous apprenons que nous sommes les champions du racket fiscal avec 47,6% de prélèvements obligatoires, et champions de la dépense publique avec56,2% de notre produit intérieur brut (PIB).
Nous avions beau savoir que nous travaillons pour l’Etat républicain jusqu’en juillet, qu’il ne nous reste que 5 mois pendant lesquels nous pouvons profiter de notre travail, de nos revenus, il y a vraiment de quoi se poser des questions sur les compétences de ces gestionnaires qui eux bien sûr, comme le dit une députée, sont obligés de se priver de restaurants, de manger plus de pâtes, de sortir les vieilles fripes de la cave, voire de déménager. Ils n’ont que 5000€ d’indemnités, et 6300€ d’aides pour subvenir à tous ces frais. Un drame n’est-ce pas !
Comme le dit Valeurs Actuelles, nous avons réussi à faire la pige au Danemark ! Non mais, il n’était pas question de se faire damer le pion par les nordistes. L’Europe est le continent le plus taxé du monde, la France la plus taxée d’Europe, conclusion, nous sommes bien les Champions du Monde !
On a gagné, on a gagné, nous sommes tous cocus, les dindons de la farce républicaine !
Alors les bonnes âmes dites libérales nous affirment que ce sont les fonctionnaires qui sont responsables, ils mangent trop, dépensent trop et en plus, les salauds sont prêts à mettre le foutoir si on les embête !
Certaines voix se trouvant dans cette gauche libérale comme les Piketti, et dans cette droite gauchisée, estiment qu’il faudrait sans doute revoir la revalorisation automatique du SMIC. Ils réfléchissent sérieusement, au nom des « pauvres », des « sans dent »,

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer