Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Non aux femmes voilées en France !
Les françaises ne sont pas soumises aux hommes.
L’effet de groupe résultant de l’intensité des excitations réciproques se retrouve chez les gauchistes.
On les voit avaliser, dans les assemblées politiques et syndicales contrôlés par des excitateurs, des propositions qu’ils désavouent en retrouvant la solitude et leur esprit.
Cela s’est vu dans les périodes troublées, comme en mai 68.
Le mouvement soixante-huitard a conduit tout naturellement à la culture « bruit, publicité, tapage, scandale retentissant drogue », en l’espace d’une génération.
Nous sommes depuis peu sous un gouvernement non pas laïc, mais athée, figé dans une certaine étape de développement : On raisonne en fonction de son instruction, mais aussi, de son éducation.
Il nous faudra même nous guérir davantage de l’abrutissement conventionnel de notre ainsi nommé état – civilisé.
La « diversité » ne représente pour eux qu’un juteux business communautariste et l’assurance de se sentir moralement irréprochables vis-à-vis de l’idéologie dominante.
Quand on aura détruit tout ce qui fait la civilisation, on se trouvera en pleine sauvagerie.
Les preuves sont fournies par l’accroissement des actes de violence, par l’apparition des zones de non-droit dans les pays de culture agressive avec la réapparition de personnalités hystériques nerveux et bruyants.
Ledit « multiculturalisme » est une invention des idéologues pro-immigration destinée à faire croire à l’égalité des « cultures », comme si la civilisation française était comparable aux civilisations qui interdisent aux femmes de sortir sans un mâle superviseur.
On juge le niveau de développement d’une civilisation par les libertés accordées aux femmes.
Par la pesanteur d’une tradition que l’on ne remet pas en cause, dans la plupart des pays islamiques, la femme est dans une situation inférieure à celle des hommes.
Les femmes s’expriment quand elles le peuvent et au prix de leur vie, agissent pour que leurs droits soient reconnus au même rang que ceux des hommes.
Ce combat est celui de tous les esprits qui veulent réaliser en tout lieu la condition citoyenne de l’égalité des êtres qui vivent dans le même pays, prenant part à la vie économique et sociale.
On peut observer la condition qui est faite

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer