Le président Recep Tayyip Erdoğan a décrété la levée de l’état d’urgence. Suite à la tentative d’assassinat organisée par la CIA contre lui et le coup d’État militaire improvisé qui avait suivi, le 15 juillet 2016, il avait été instauré pour trois mois et prorogé 7 fois. Les autorités turques ont profité de l’état d’urgence pour purger l’administration et la société des éléments hostiles à l’AKP et particulièrement des personnes liées au prédicateur fondamentaliste Fethullah Gülen. Celui-ci, qui avait participé à (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire