Plus de 600 migrants africains ont pénétré par la violence dans l’enclave espagnole de Ceuta, au nord du Maroc.

Les gardes civils espagnols ont reçu de la chaux vive et des excréments. Jeudi 26 juillet, plus de 800 migrants africains ont lancé un « assaut » pour franchir la frontière qui sépare le Maroc de l’Espagne, au niveau de l’enclave de Ceuta rapportent plusieurs médias espagnols. 602 y sont parvenus au prix de méthodes extrêmement violentes contre les policiers espagnols.  Des lance-flammes improvisés Selon l’association espagnole de gardes civils (AEGC), citée par l’AFP, les « assauts » de la barrière « sont tous violents », mais cette fois-ci, « une méthode qu’ils n’avaient jamais utilisée avant est apparue : la chaux vive ». Et de poursuivre : des migrants ont lancé « des récipients de plastique avec des excréments et de la chaux vive », et ont utilisé des « lance-flammes » improvisés avec des sprays enflammés. Des pierres et des bâtons complétaient l’arsenal. Ainsi, quinze agents ont été blessés, dont cinq qui ont dû être soignés à l’hôpital pour des brûlures au visage et aux bras. source: valeursactuelles.com

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France