Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Politique spectacle pour l’imposture, deux discours en une semaine. Le buzz de l’affaire Weinstein à la rescousse de la com’ du « rienologue » ! Grande cause du quinquennaze : l’égalité homme-femme en faisant son show devant les caméras samedi dernier. « C’est notre société entière qui est malade du sexisme », belle généralité, mais irrecevable, et sinon tous en camp de rééducation ? L’égalité homme-femme, juridiquement oui, le reste n’est qu’une immense farce IL Y A DES DIFFÉRENCES IRRÉDUCTIBLES ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES, DE SORTE QUE LA FEMME NE POURRA JAMAIS « ÊTRE UN HOMME COMME LES AUTRES ». Entre l’homme et la femme, c’est une relation de complémentarité. Et c’est bien cela qui est une richesse. Égalité, grande cause du quinquennat, quel enfumage ! La majorité des hommes ne considèrent pas les femmes comme étant inférieures. Bien sûr qu’il y a des gens stupides et il y en aura toujours. Les actes odieux qui sont dénoncés ne doivent pas entraîner le discrédit des hommes, car s’il y a des attitudes condamnables il y a aussi beaucoup plus de situations sans problème. Beaucoup de grands penseurs et écrivains l’ont bien compris d’ailleurs. Ainsi Goethe dans le second Faust déclare : « L’Éternel Féminin nous tire vers le haut ».
L’homme et la femme sont différents, mais toute différence n’est pas une inégalité.
« Nous créerons le délit d’outrage sexiste verbalisable immédiatement avec un montant dissuasif ».
« Outrage sexiste », pour qu’il soit immédiatement verbalisable parce que constaté par un agent assermenté, il va falloir le définir dans la loi. Déjà, ça ne peut pas être un « délit » mais une « contravention ». Alors, des gestes ? Lesquels ? Des mots, des phrases ? Mais lesquels ?
Si l’on veut que cela soit justiciable d’une « amende de composition » comme les infractions au Code de la route, il faut que cela soit irréfutable. Une infraction insuffisamment définie se fait sulfater par le Conseil Constitutionnel : principe de légalité pénale. Voyez ce qui est advenu de l’ancienne définition du harcèlement sexuel. Cette

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer