Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Quelle chance avons-nous, franchement, vous ne vous en rendez pas compte. La Macronie ? Le sketch permanent du « Nouveau Monde », un vrai cirque avec des clowns… Qui ne fait rire qu’eux !
Neuf sinistres et le premier d’entre eux pour racoler les jeunes… sur Twitch. Onze heures de live vidéo, pour rien !
Dans l’affaire Macron/Benalla, le Sénat a accablé l’Élysée. Dommage que nous ne soyons pas aux US, il aurait été éjecté du pouvoir, mais le Monarc se sait intouchable, grâce à son immunité ! Le ‘patron’ a tellement apprécié, que par la voix de BêêGriveaux, il remet en question le travail des Sénateurs : « Je n’ai pas le don d’ubiquité ». Dire que le rapport n’a pas pu être lu et commenté en conseil des sinistres à cause de l’interdiction des portables et « en même temps » affirmer qu’il contient des « contrevérités »… Strike ! Il a promis que l’Élysée répondrait aux « contrevérités ».
Le « Nouveau Monde » ose tout, c’est bien à ça, qu’on le reconnaît ! Tous impliqués En Macronie, de la tête au dernier et certains se sont parjurés ! Raison pour laquelle Macronéron rêverait de supprimer le Sénat qui est dans son rôle ! Donc les Sénateurs, seraient des menteurs ? Cela confirme que Benalla est protégé au plus haut sommet de l’État… Il n’y a aucune contrevérité dans le rapport du Sénat transmis par Philippe Bas : il n’y a que des faits rien que des faits !
Quand un premier sinistre feint d’ignorer la Constitution du pays qu’il est censé « gouverner », aussi, c’est grave ! La Macronie aux abois et totalement en panique… « Qu’ils viennent me chercher… », ils sont venus, ils étaient là les Sénateurs et ont étrillé l’Élysée. Pour que les Sénateurs soient aussi violemment attaqués par tous les macroneux, c’est que vraiment ils ont percé à jour et mis en lumière la voyoucratie qui règne au sein de la Macronie.
Pour défendre son voyou de président, Philippe a dégainé les mots : « Incompréhensibles et injustes, très politique » le rapport des Sénateurs concernant ce

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer