Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Je dois avouer que je commence à ressentir une sorte de lassitude. Sous prétexte d’opposition à notre prince-président, je vois des tas de gens, qui pourtant se définissent comme étant de droite, défendre les guignolades syndicales actuelles, quand ces personnes n’en arrivent pas à trouver quelque excuse aux pignolades mélenchonesques.
Ainsi donc, la France serait un pays livré aux forces ultra-libérales. Quand je lis ou entends cela, j’ai à peine envie de pouffer.
Il faudra un jour que l’on finisse par m’expliquer comment on peut en arriver à une telle conclusion dans un pays où, tous prélèvements confondus, nous travaillons pour l’Etat jusqu’au 14 juillet ! Si ça ce n’est pas de l’activité fiscale confiscatoire, je me demande bien ce que c’est.
Et encore, s’il y avait une véritable efficacité des différents dispositifs dits  » de solidarité « , mais même pas. À l’heure actuelle une compagnie d’assurance maladie privée, dite  » au premier euro « , c’est à dire fonctionnant sur le même principe que notre sécu, permet en regard de ce que nous pique la SS de faire une économie annuelle d’au moins 1000€, tout en assurant une prise en charge à 100%, alors que celle de la SS nous oblige à cotiser à une mutuelle pour éviter de trop perdre.

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer