Partager sur Facebook
Twitter
Google +
L’impunité c’est le nouveau sentiment qui règne en maître dans ce pays. Ainsi, toute personne un peu zélée peut jouir de ce sentiment si courant en France. On peut voler, braquer, violer, escroquer voire tuer, sans que souvent personne n’empêchera ces actes de se propager.
Nos criminels savent que malgré la réalisation d’actes les plus répréhensibles, ils n’encourent à rien ou si peu. Dans le pire des cas, ils seront enfermés dans des prisons 5 étoiles pour un laps de temps bien court en rapport avec le crime commis. Donc, on se permet tout et n’importe quoi dans cette société permissive à souhait.
J’ai écrit depuis le début de l’année sur les 200 agressions depuis les attentats contre nos soldats, sur les violences du 14 juillet, et maintenant sur les attaques des racailles des banlieues contre les commissariats et gendarmerie. Depuis la situation a encore plus dégénéré faisant de la France le terrain de jeu de tous les voyous que compte le pays.
Encore aujourd’hui une patrouille de police a été prise à partie, elle a ainsi été accueillie à coups de blocs de béton.
L’impunité est telle qu’une attaque contre ce qui devrait représenterait l’autorité fait partie d’un amusement. Mais même de cela, nos voyous n’en ont plus peurs. Pour eux les villes françaises leur appartiennent, c’est leurs territoires. Les représentants de nos institutions et la police sont des intrus et doivent payer. Nous assistons ainsi en plus de cette impunité, d’une « seigneurisation » de toutes ces villes de province, comme si ses racailles faisaient sécession d’avec le reste de la France. Seulement le gouvernement ne prend toujours pas le problème à bras-le-corps, nos féodaux étant des jeunes de l’immigration tant aimés par nos élites mondialisées. Jusqu’au jour où ces « seigneurs » contrôleront tout le pays, et au rythme où cela va cela risque d’être dans un futur bien plus proche que l’on imagine.
Source Normandie Actu
 

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer