Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Le quinquennat de François Hollande se termine donc comme le deuxième septennat de François Mitterrand – la stature d’homme d’Etat en moins – dans une ambiance glauque de fin de règne et de sombres manœuvres politiciennes !
François Hollande nous avait prévenus :
« je resterai à mon poste et je le tiendrai jusqu’à la dernière seconde de mon mandat ! »
C’est ce qu’il fait avec zèle et opiniâtreté ! Mais un zèle qui n’est pas mis au service des Français mais d’une idéologie, et une opiniâtreté qui n’a pas pour objectif de redresser la France mais de maintenir la gauche au pouvoir !
François Hollande, empêché par Macron, Valls et les sondages de se représenter, tente, par tous les moyens, de sauver son quinquennat en se réincarnant dans l’hologramme qu’il a créé mais qui lui a quelque peu échappé : Emmanuel Macron.
Le livre Bienvenue place Beauvau qui apportait, sinon des preuves, du moins d’accablantes suspicions, sur l’instrumentalisation de la justice par le pouvoir socialiste, avait entrainé le dépôt d’une plainte par six ténors de la droite auprès du Parquet national financier et du procureur général de Paris (voir ce précédent article : « Cabinet noir : la Droite saisit la justice ! » )
Cette plainte était étayée par un document de sept pages (consultable ici) pointant pas moins de 14 qualifications pénales allant de la corruption au trafic d’influence, de l’atteinte au secret des correspondances à la collecte frauduleuse de données personnelles, j’en passe … et des pires !
<script src=’ src=’
Hier soir, la décision du Parquet national financier est tombée ! Elle est sans surprise aucune :
Le PNF n’enquêtera pas sur le « cabinet noir » !
La justification de ce refus d’enquêter, révélée par le Figaro, laisse malgré tout pantois  :
« Les affirmations du livre « sont trop imprécises et manquent trop d’étai pour pouvoir justifier l’ouverture d’une enquête préliminaire », explique le procureur national financier, Éliane Houlette, dans un courrier révélé par L’Express et confirmé de source proche du dossier ».
L’arrogance du pouvoir socialiste est sans limite !
Alors que sur de vagues allégations publiées

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer