A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, le 8 mars 2019, il n’est pas inutile de rappeler que les femmes sont parmi les populations les plus vulnérables au monde et sont donc les premières victimes du dérèglement climatique. Mais elles sont aussi porteuses de solutions concrètes.

  Source: developpement-durable.gouv.fr  

Voir developpement-durable.gouv.fr