Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Confisquée ou bafouée ? J’ai un peu hésité !
Plus on s’éloigne de l’élection présidentielle, plus deux questions se font plus pressantes :
1 – Où en est l’affaire Fillon ?
2 – Pourquoi n’y a t-il pas d’affaire Macron ?
Dans le premier cas, où est passée la fulgurante efficacité de la Justice ? On se souvient de ce parquet financier qui s’était autosaisi l’après-midi même de la parution du premier article du Canard enchainé ouvrant « l’affaire Fillon ». Ce parquet qui s’était mobilisé pour que cette affaire éminemment politique soit traitée avant le premier tour de l’élection présidentielle alors que les usages républicains auraient milité pour un gel de l’affaire en pleine période électorale. Un parquet qui n’était pas compétent pour traiter une simple affaire d’emploi fictif alors qu’il ne devrait se saisir que des affaires graves et complexes !
Et depuis, l’élimination, de fait, du candidat Fillon, que se passe t-il dans l’affaire Fillon ? Rien, strictement rien ! Mais à quoi bon se presser ? Au contraire ! Un non-lieu éventuel dans cette affaire passera d’autant mieux qu’on sera loin de l’élection présidentielle de 2017 !
Quant à la non-affaire Macron, on s’était d’abord étonné de la disparition du patrimoine du candidat Macron des trois millions d’euros gagnés à la Banque Rothschild. Et aujourd’hui, les comptes de campagne d’Emmanuel Macron sont épluchés et l’on découvre que le candidat a bénéficié d’étonnantes ristournes de la part de prestataires utilisés durant la campagne de Macron.
Dans les deux cas, la commission de contrôle des comptes de campagne ne trouve rien à redire !
Circulez ! Y’a rien à voir !
Dans un cas, la justice s’acharne et dans l’autre elle tourne la tête de l’autre côté !
Voici, à propos des comptes de campagne d’Emmanuel Macron, un article paru sur le site AgoraVox :
Comptes de campagne LREM – la triche niveau maternelle
Des documents publiés le 10 juin par La République en marche confirment les informations révélées par les journalistes d’investigation de Radio France, sur l’illégalité des avantages dont a pu bénéficier le candidat Macron.
L’équipe de campagne d’Emmanuel Macron a publié un communiqué le 10 juin pour contester les révélations des journalistes

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer