Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Libération : « Pas du tout à l’ordre du jour », selon Macron qui a assuré au micro de Jean-Jacques Bourdin, sur BFM TV-RMC, qu’il n’était pas question « pour le moment » de nommer Bayrou Premier ministre en cas d’élection… « Ça n’est d’ailleurs pas son souhait ».
Le Monde : « Présidentielle : Bayrou et Macron, une alliance sous conditions ». « J’ai décidé de faire à Emmanuel Macron une offre d’alliance […] Unissons nos forces. C’est […] un geste d’espoir pour notre pays » […] « Il a demandé une « véritable alternance, un vrai changement des pratiques et non pas un recyclage des pratiques anciennes ». Bayrou a réclamé l’introduction de la proportionnelle aux élections législatives. »
« Macron accepte l’alliance : « Je fais miens les quatre piliers sur lesquels cette alliance repose » […] Macron s’engage pour « une alternance véritable dans les orientations politiques… le respect du pluralisme politique et de l’identité de chaque formation. »
Libération : « Bayrou propose « une offre d’alliance » à Macron qui « accepte ». Macron voit « un tournant de la campagne » mais aussi « de la vie politique ». « L’alliance proposée par François Bayrou porte sur les valeurs et les idées » et « s’inscrit pleinement dans la démarche de renouvellement et de rassemblement qui, depuis le début, est la nôtre. C’est pourquoi je l’accepte… » (AFP).
Macron : « Je veux saluer la décision de François Bayrou. C’est un geste courageux, inédit et un tournant de la campagne présidentielle comme de notre vie politique. Je partage pleinement son jugement quant à la gravité de la situation actuelle de notre pays et des temps que traversent les Français. Il fait preuve d’un rare sens des responsabilités et de l’intérêt général. Sa proposition d’alliance est la marque d’une fidélité sans faille aux valeurs qui fondent notre pacte… »

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer