Partager sur Facebook
Twitter
Google +
J’espère que comme moi vous avez été très impressionnés par les images des combats qui ont eu lieu hier à Gaza, images qui bien évidemment ont fait le tour du monde. Impressionné non pas par le nombre de morts et de blessés (57 morts et 2 400 blessés au dernier décompte), on s’en fout un petit peu, y a bien plus ailleurs chaque jour mais par, d’une part le fanatisme imbécile de tous ces palestiniens se précipitant sur la frontière israélienne avec la certitude partagée par tous qu’il y aurait des morts et d’autre part, par le calcul criminel du Hamas et des autorités palestiniennes qui n’ont pas hésité à envoyer au casse-pipe des milliers de gens, majoritairement des jeunes et des humbles, pour jouer encore et toujours la victimisation.
Parce que qu’a-t-on vu ? Des kilomètres carrés relativement plats, à découvert, et des milliers de palos en colère armés de lance-pierres, de cocktails Molotov et de cerfs-volant incendiaires courir, sans protection, vers la frontière israélienne où les attendait, sur-armée, Tsahal. Les criminels, qui sont-ils ? Les Israéliens protégeant leur frontière, les villages et colonies de peuplement adjacents, et ce quoique l’on puisse penser de la « colonisation », ou le Hamas qui a envoyé à une mort certaine des milliers de gens peu armés, amenés pour la plupart par bus entiers ? Je vous laisse juge mais j’ai une certitude, le nombre de morts a été bien faible au regard de la capacité de destruction de l’armée israélienne. Tsahal a donc joué la retenue. Qui pour le dire dans nos médias occidentaux ? Personne.
On sait parce que l’on a vu des dizaines de fois les images, le Hamas n’est pas dépourvu d’armes; il a des roquettes en quantité astronomique, des armes modernes, des véhicules blindés et des militaires entraînés. Hier, on a rien vu de tout cela. La seule chose que l’on a vu ce sont des milliers de gens dépenaillés, en survêtements, en djeans, des jeunes se précipitant à l’affrontement aux cris d’Allah Machin.
Une stratégie simple: envoyer à la mort « ses enfants » et jouer la victimisation,

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer