CONNEXION. La lettre argumentaire PDF, rédigée par Jean-François Touzé et Franck Timmermans.

La présence de plus en plus marquée de drapeaux rouges dans les manifestations de Gilets jaunes et la tonalité de certains slogans entendus (anticapitalistes et socialo-revendicatifs) montrent que la gauche et l’extrême gauche sont à la manœuvre pour tenter d’infiltrer, de noyauter et d’orienter le mouvement. Ces infiltrations sont présentes et actives depuis plusieurs semaines mais la nouveauté est que ces militants chevronnés essayent désormais de recentrer les prises de paroles en particulier sur les chaînes infos selon leurs propres critères et avec leur propre dialectique, profitant de l’amateurisme des GJ ou de leur allergie pour la presse. Dès qu’un micro est brandi le militant GJ gauchiste est là pour répondre aux questions. Le Nouveau Parti Anticapitaliste de Krivine, Besancenot et Poutou est présent mais c’est surtout la CGT qui semble vouloir s’imposer. On reconnaît les groupes cégétistes infiltrés avec des gilets jaunes à plusieurs signes qui, sans toutefois généraliser peuvent souvent servir assez efficacement de repères : Les cégétistes déguisés en GJ sont presque toujours sans aucune femme avec eux alors qu’elles sont nombreuses parmi les vrais GJ Les cégétistes infiltrés sont aussi tous salariés actifs et donc, contrairement aux vrais GJ, il n’y a pas de retraités parmi eux. Leur discours et leur rhétorique sont reconnaissables : structurés, politisés, revendicatifs sur des thèmes syndicaux rebattus ; et ce même s’ils ne se revendiquent pas de la CGT ouvertement. En revanche le porte-drapeau de la CGT est là pour servir d’enseigne. Quand un cégétiste a réussi à convaincre un GJ d’adhérer à la Centrale. Il l’envoie alors au « drapeau » faire connaissance. Vieille technique syndicalo-révolutionnaire. Nous conseillons donc à nos amis présents sur ce qu’il reste de ronds points occupés ou participants en tant que Gilets jaunes aux prochaines manifestations de devancer toutes les fois que cela est possible les cégétistes et autres militants gauchistes pour aborder eux-mêmes les journalistes afin de poliment, calmement et raisonnablement exposer nos positions, et de faire de même,

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France