Violences et incultes, politique de comptoir, revendications tous azimuts et la plupart du temps totalement débiles. Récupérations politiques des extrêmes, théories politico-démocratiques faisant dans le fastoche, du simple, du très simple, écrit pour des faibles et des pauvres d’esprit. A cela rajoutez les désinformations, les accusations fusant de tous côtés, et vous avez le raté total d’une levée populaire pourtant amplement légitime. Car oui, nous crevons de faim !

Tout cela ne représente pas, ou plus, une bonne partie des Français.

Nous, nous étions Gilets Jaunes, sans haine ni violence, voulant agir avec intelligence, soutenant des revendications sociales, politiques et économiques, capables de donner à tous un avenir. Nous attendions des représentants éclairés, non engagés politiquement, des personnes avec du sens civique, capables avec intelligence et savoir-faire, de défendre fermement nos vies, celles de nos enfants, de nos anciens, celles d’une démocratie ouverte à toutes et tous, rendant à chacun la dignité à laquelle il a droit, durant la totalité de son existence.

Nous aurions pu réussir tout cela, mais cet avenir, ce futur là fait déjà partie du passé, dégradé par l’effet de groupe, l’ignorance et l’avidité de pouvoir de certains et certaines. Pour beaucoup c’est un crève-cœur, les politiques nous le savons, restant ce qu’elles ont toujours été, nos infortunes aussi, tout autant que nos libertés, ou du moins ce qu’il en reste… rien ne changera, ou très peu, nous avons raté… une fois de plus.

GR
Cet article Gilets Jaunes… Quelles déceptions. est apparu en premier sur Gilles Ragnaud.

  Source: gilles-ragnaud.fr  

Voir sur le site de Gilles Ragnaud