Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Peut être devrais-je être très fier des événements qui se sont déroulés tout récemment.
C’est vrai, quoi,  » not’bon mait’  » a bien voulu daigner nous faire part de ses géniales visions (je ne fais pas partie des aigris qui demandent aussitôt : c’était un trip sous quoi, qu’on essaye tout de suite). Et je suis très fier que le glorieux Jupiter nous convie à communier à la pensée jovienne, par le biais du clan des « décodeurs » ses fidèles thuriféraires qui peuvent, eux, recevoir la divine parole sans devenir sourds..
Bon, certes, d’abord il ne m’a pas parlé directement, et qu’aurais-je pu comprendre de sa lumineuse pensée créatrice, moi qui ne suis qu’un petit mortel pas même lambda – seulement L – inapte à comprendre les sommets de cette divine pensée. Il s’est adressé en un premier temps aux dieux de son Olympe (ses ministres et secrétaires d’état) et demi dieux (rebaptisés, selon l’air du temps députés et sénateurs).
Le bon peuple des mortels, lui, englué dans ses pensées terre à terre, n’aurait jamais au grand jamais pu atteindre ni même pressentir l’ampleur de la qualité de cette jovienne pensée, trop complexe à coup sur pour des cerveaux n’ayant pu goûter l’énarchienne ambroisie.
Sans aucun doute pour nous consoler de cet ostracisme divin, il nous a expliqué qu’il y a ceux qui réussissent et ceux qui ne sont ou ne font rien.

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer