Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Un tout petit personnage qui s’était approprié la victoire des Bleus comme s’il était capitaine, alors qu’il n’a pas joué le match. Macreux1er omniprésent jusqu’à la nausée avec sa fausse spontanéité. Surjouer pour plaire aux amateurs de foot. Il embrasse, il touche, il tripatouille tout le monde avec exagération, et pense acheter par l’image ceux qui ne votent pas pour lui. S’il n’a pas fait dans la demi-mesure lors de la victoire, c’est bien parce qu’il pensait y gagner quelque chose. Cette avalanche de manifestations de joie il voulait en faire un symbole, l’incarnation du « Nouveau Monde » dont il se réclame. Cette victoire permet à Macronéron l’arrogant, l’insultant, le méprisant, l’outrancier, le vulgaire, le sans éducation de toucher toutes les franges de la population. Jamais il n’aura eu autant de public. Patatras, cela ne lui a pas été profitable, pire, il a perdu deux points en « popularité » et pour 62% des Français il est un mauvais président. Tout son cinéma n’aura donc servi à rien et pourtant il en a fait des tonnes, sans retenue ! Des jeux sans le pain, même si le moral des Français a fait un petit bond en avant, pour Macreux1er malgré le pognon de dingue de dépensé, pour sa com’, c’est En Marche arrière !
Et pendant que les Français étaient branchés foot, il en a profité pour faire voter en catimini la possibilité au président d’assister au débat au Congrès. C’est une atteinte à la séparation du pouvoir.
Cela doit faire plus « progressiste » plus « Nouveau Monde » mais c’est toujours à mauvais escient contrairement au pseudo-message envoyé à l’attention des Français. Un vrai coup monté parce que ce « vote » n’a pas fait l’objet d’un amendement du gouvernement ou de la majorité. Le fait de Sa Sérénissime suffisance, uniquement. Lois liberticides, régression de la liberté d’expression, le législatif sous les ordres de l’exécutif, une démocratie de façade, … Autocrate tout puissant, il se veut l’adolescent immature. Il devrait supprimer l’Assemblée nationale, tant qu’il y est puisqu’elle le dérange, aussi, comme ceux qui ne sont

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer