Extrait de l’Édition du 18 juin 2018 Réinfo, journal d’information bimensuel du Parti de la France

Le think-tank Terra Nova a publié, avec un soutien massif de la presse mainstream, une étude qui révélerait que la moitié des Français serait favorable à « une régulation et un encadrement du cannabis » par l’État. Terra Nova nous explique doctement que la marijuana (feuille de cannabis) ou le haschich (résine de cannabis) seraient donc rentrés dans les mentalités comme des produits consommables mais réglementés, tout de même, comme l’alcool ou le tabac. Selon le même sondage, sur une échelle de dangerosité pour la santé, les Français s’accorderaient pour mettre une note quasi maximale de 9,4/10 pour la cocaïne. Mais cette note chute à 7,8/10 concernant le cannabis, soit un petit peu plus que l’alcool (7,7/10), mais moins que le tabac (8,2/10). Vous l’aurez compris, l’idée est de dépénaliser le cannabis puisque les Français – premiers consommateurs en Europe selon le rapport de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies, publié le 5 juin dernier – les Français donc, seraient des consommateurs avisés, prudents et maîtres de leur consommation. Mais bien sûr. Plusieurs mises au point s’imposent.   Tout d’abord sur Terra Nova. C’est un think tank, de gauche, gauchiste même, qui est à l’initiative des propositions de loi, les plus néfastes et les plus spoliatrices de ces 15 dernières années. • La régularisation systématique des clandestins, c’est eux. • Supprimer deux fêtes du calendrier grégorien pour les remplacer par une fête musulmane et une fête juive, c’est eux. • Imposer un loyer virtuel que les propriétaires de résidence principale ne verseraient pas au contraire des locataires, c’est eux. • Exproprier 10 % de toutes les constructions et surfaces immobilières pour que les propriétaires versent un loyer à l’état, c’est toujours eux. Des hystériques de gauche donc, mais financés par des banques et des multinationales… Rothschild, BNP Paribas, Ernst & Young, Microsoft, Vivendi, GDF Suez, Areva, Sanofi, la SNCFfigure notamment dans les mécènes qui assurent 80 % de son financement. En toute indépendance, évidemment. Alors devant tant d’intégrité, nous nous servirons des travaux du Professeur Jean Constantin, des Universités de

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France