Emmanuel Macron avait promis d’assurer l’ordre républicain sans complaisance. Le chef de l’Etat va-t-il faire preuve de la même fermeté à l’égard des terroristes islamistes et des trafiquants de drogues ?

Même si cette interpellation est légale d’un point de vue juridique, elle restera incomprise par l’opinion publique au regard du laxisme généralisé à l’égard des délinquants de droit commun. Il ne s’agit pas d’un bon signal envoyé pour la sérénité des prochains rassemblements de Gilets jaunes. Source : france-police.org

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France