Extrait de l’Édition du 26 mars 2018 Réinfo, journal d’information bimensuel du Parti de la France

C’est le « pire scandale pédophile » de l’histoire du Royaume-Uni, qui en a pourtant connu bien d’autres. Depuis les années 80, des gangs de musulmans pakistanais, organisés en réseau, ont violé jusqu’à 1 000 « jeunes enfants blanches », assassinant les familles qui ont tenté de témoigner, dans la ville de Telford, un réseau qui s’étend à l’ensemble du pays. Selon une enquête du Sunday Mirror, jusqu’à un millier d’enfants, dont les plus jeunes âgés de 11 ans, auraient été victimes d’agressions et de viols, parfois collectifs, depuis les années 1980 dans cette ville de 170 000 habitants du centre de l’Angleterre. Et la police aurait échoué à démanteler le réseau de pédophiles. C’est en effet la peur des autorités – police, assistance sociale, services éducatifs, autorités municipales – d’être accusé de « racisme » qui a permis à ces réseaux de prospérer et de n’être jamais inquiétés. Les victimes étaient cataloguées comme « consentantes » ou « prostituées » pour clore des enquêtes trop dangereuses pour le politiquement correct. La députée conservatrice de Telford, Lucy Allan qui a plaidé pour une enquête urgente témoigne, je cite, que « ces jeunes filles étaient très souvent issues de la classe ouvrière blanche, souffrant de fragilités multiples et c’est pour cela que leurs agresseurs les ciblaient », fin de citation. Un rapport de 2014 mettait pourtant en évidence des défaillances similaires à Rotherham, où les victimes se comptaient en centaines, elles aussi mineurs, blanches et abandonnées par ceux qui auraient dû les protéger.   La presse Mainstream française ne s’en est fait que tardivement l’écho, et encore a-t-elle dû le faire après la publication d’un article par le site de réinformation Fdesouche. L’idée convenue est sans doute que de tels faits ne peuvent être commis en France. Pourtant, avec la paupérisation de nos cités, la communautarisation d’une grande partie de ses habitants et leur radicalisation islamique, l’existence de gangs de délinquants et de criminels, l’importance du commerce de la drogue, et l’hyper-sexualisation prônée par le Système, on est en droit de se poser la question.

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France