Une centaine de collaborateurs de l’État d’Israël au Sud de la Syrie et leurs familles ont tenté de se replier dans le pays qu’ils servent à l’approche des troupes de la République arabe syrienne. Ils se sont massés à la frontière du Golan, appelant l’armée israélienne à l’aide. Cependant, le gouvernement Netanyahu a ordonné de clore la frontière. Durant toute la guerre en Syrie, Israël a recruté des collaborateurs, soit pour lancer des mouvements séparatistes druzes ou bédouins, soit pour servir d’interface (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire