Partager sur Facebook
Twitter
Google +

C’est fou cette propension aux vieilles personnalités politiques de se recaser au sein de l’Etat dans des structures qui servent à rien et de prendre ainsi des salaires mirobolants pour se les mettre dans les poches.
Oui je le dis le défenseur des droits ne sert à rien, on peut me poursuivre pour l’avoir dit. Cette structure étatique visant à soi-disant lutter contre les fausses discriminations que subissent les malheureux enfants de l’immigration. Oui comprenez que le « céfran », le « babtou » est raciste, fasciste, et antisémite, donc on a créé le fameux défenseur des droits. Son job ? Rien foutre, passer à la télé, se faire conduire par un chauffeur, posséder un cabinet de ministre et de temps en temps faire une proposition anti-Française qui aura évidemment force de loi par la suite. Bravo à lui.
Donc on apprend ce jour que l’actuel locataire de la place de Fontenoy dans le plus cher arrondissement de Paris dans le 7ème touche actuellement 30 000€ par mois, oui vous lisez bien 30 000€ par mois. Ainsi il faut 40 contribuables pour financer son salaire et je ne parle même pas de l’ensemble de l’agence étatique. Vraiment on se fout de notre gueule. Et les gilets jaunes ont bien raison de continuer leur action.
Ma rémunération ? “Je ne comprends pas que cela choque. Je fais actuellement un travail à temps plein rémunéré conformément aux règles, et 3 pensions après 44 ans au service de l’État”, estime Jacques Toubon dans #RTLMatin avec @EliMartichoux pic.twitter.com/YNk3XCyh6H
— RTL France (@RTLFrance) 17 janvier 2019

Le défenseur des droits Jacques Toubon gagne 30000 euros par mois…Il défend les droits et plus particulièrement celui d’être grassement payé !#Toubon pic.twitter.com/yaykxrP6L6
— David dobsky (@dobsky33) 17 janvier 2019

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer