Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Doit-on acheter les mémoires de Jean-Marie Le Pen ? C’est la question à laquelle nous allons tenter de répondre ici.
Mais avant cela, interrogeons-nous sur leur succès. Les médias traditionnels s’en étonnent. Certains estiment qu’il ne s’agit que de voyeurisme. C’est mettre de côté le fait que Le Pen père est une importante personnalité de notre histoire nationale. C’est aussi oublier l’importance documentaire historique d’un tel ouvrage. Enfin, c’est négliger la passion des français pour la politique et pour l’Histoire de France. Mais pour les journalistes il ne peut s’agir que d’un certain amour pour la haine de l’autre, personnifiée par la famille Le Pen.
Je ne suis ni militant, ni sympathisant du FN mais ai eu l’occasion de travailler politiquement avec certains d’entre eux et connais donc leur valeur. Ainsi, ce n’est pas par adhésion à l’ensemble des idées de Jean-Marie Le Pen que j’ai acheté-plutôt pré-commandé tant je souhaitais le lire- mais parce que je voulais découvrir la description que ferait l’auteur des diverses périodes qu’il a traversé.
Et je ne fus pas déçu sur ce point. L’auteur a été témoin ou acteur d’une période historiquement très riche. Il décrit avec justesse l’horreur du second conflit mondial et la pauvreté d’une France conquise par les allemands. Il explique parfaitement pourquoi l’épuration a été un crime odieux et injuste. Comment, dans une France où une armée ennemie contrôlait tout, les civils pouvaient-ils vivre sans faire commerce avec l’adversaire ? Aujourd’hui, certaines de nos entreprises ont indirectement financé l’état islamique en payant des taxes pour pouvoir continuer à travailler dans les territoires occupés par le groupe terroriste. Je pense au groupe Lafarge par exemple. Devrions-nous alors exécuter sans procès aucun les cadres de ces multinationales ? C’est ce qu’il s’est passé au moment de la Libération. À ce propos, et j’en fus fort surpris (je suis par ailleurs le seul à l’avoir noté), il confond résistanCialisme et résistanTialisme, qui sont deux notions opposées. Je l’explique plus en détail dans la vidéo jointe à cet article.
La première partie de l’ouvrage est salutaire. En effet, les récits sur la seconde guerre

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer