Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Heureusement que nous sommes protégés par la justice nationale, je ne sais ce que nous ferions sans elle. Bénissons cette magnifique institution qui libère tous les rebus de la société, qui envoie auprès d’honnêtes gens tous les assassins, les violeurs, les bandits, et toute la dégénérescence que connaît notre nation. C’est si formidable de les avoir, sachant qu’en plus nos impôts paient leur salaire tant mérité.
Nos juges, mettent chaque jour les nôtres en danger preuve en est encore une fois, ça en devient même lassant tant la répétition se fait habituelle, nous avons donc le bon Jawad qui « Plus de deux mois et demi après sa relaxe par le tribunal correctionnel de Paris pour recel de malfaiteurs terroristes, Jawad Bendaoud, 31 ans, a de nouveau maille à partir avec la justice. Ce mardi matin, celui qui avait été surnommé « le logeur de Daech » vient d’être placé en garde à vue. Cette fois, il ne s’agit pas d’un dossier de terrorisme mais « de menaces de mort par conjoint », précise le parquet de Bobigny. En l’occurrence à l’encontre de son ex-compagne. »
Voilà la vermine que l’on libère, faisant le fier dans les journaux télévisés, peut-être même aura-t-il l’outrecuidance de vendre ses droits pour un film sur sa vie, qui sait ? La déchéance nationale est telle qu’il faut vraiment s’attendre à tout.

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer