Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Et oui comme il l’affirme si bien, il est chez lui en France. Il porte les armes pour le califat arabe, il tue, peut-être même a-t-il sauté de joie à l’annonce des attentats en France, mais comme il est détenteur de papiers Français il affirme à raison qu’il est chez lui en France. Elle est belle.
Oui je dis à raison, puisqu’aujourd’hui n’importe quel naturalisé vous crache au visage sa pièce d’identité et vous impose sans vergogne qu’il est aussi voire pour les plus insolents plus Français que vous ne l’êtes alors que vos aïeux combattaient l’invasion orientale sous Charles Martel.
C’est le parallèle que je vais faire avec tous ces djihadistes fuyant la France pour défendre les couleurs de l’Etat Islamique et par conséquent, combattre sa soi-disant propre nation Française, puis après la défaite de son camp pleurer face caméra devant France 2, afin de sauver sa tête. Quand on tourne le dos à la terre qui vous a fait naître pour faire allégeance à d’autres et bien on assume jusqu’au bout.
Mais même cet honneur ils ne l’ont pas. Alors bien sûr comme il est « Français », notre cher Monsieur Macron le rapatriera, peut-être et encore lui prononcera-t-on une peine n’excédent pas quelques petites années. Puis il sortira et mettra en place ce qu’il ne pouvait pas ici en France. Ce sera un éternel recommencement.
Pourtant la solution est simple, où l’aurait été encore plus si le vil Hollande n’avait pas décidé de supprimer la loi sur la déchéance de nationalité. A l’époque les commentateurs riaient disant que ça servait à rien, que ces djihadistes se fichaient de perdre la nationalité. On voit aujourd’hui que non, que cette mesure avait son intérêt.
Mais bon lorsqu’il s’agit de reculer pour la protection des Français l’Etat républicain est champion.

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer