Partager sur Facebook
Twitter
Google +

On me reproche parfois de ne pas assez attaqué Jean-Luc Mélenchon, c’est pas totalement faux. La raison n’est pas que j’ai viré communiste, ou gauchiste insoumis, non, il est dans l’opposition, il n’a pas une once de pouvoir, en réalité il sert à rien. Il n’a aucun levier pour faire passer sa nuisible politique.
Je l’ai malgré tout brocardé sur ses voyages en 1ère classe, ainsi que sur son programme présidentiel d’une faiblesse sans nom et d’un marxisme ringard. Mais il prend de l’importance, il est donc normal que je le flingue dans mes textes, car c’est aussi ce que vous attendez.
Et ce jour, pas de critique sur projet qui de toute façon est le même depuis Jacques Duclos et la 4ème République, mais pour démasquer un mec qui dans le fond n’est visible que dans ses saillis médiatiques, au contraire de son travail parlementaire totalement abscond. Lorsque la caméra rôde il s’anime comme par magie, si celle-ci s’éteint il n’y a plus de Jean-Luc Mélenchon. Pire il dort même. Une photo tweetée par Gilbert Collard le montre.
On va me dire oui mais c’est une broutille, t’as pas d’autres angles. Vous savez toutes ces années au Parlement m’ont appris une chose, le diable se cache dans les détails, un peu comme un contrat de vente, l’essentiel est dans les petites lignes, si vous ne les lisez pas vous allez au-delà de grandes déconvenues. Mélenchon c’est pareil, la double attitude qu’il a lorsque les sujets sont médiatiques ou pas, démontrent ce qu’est le personnage. Une grande gueule que Macron va utiliser pour dire je ne suis peut-être génial mais je suis le seul rempart au communiste bolivarien Mélenchon. Ce dernier est seulement l’idiot utile des institutions, il restera car de toute façon ce rôle paie très bien à la fin du mois.
Ouragan Irma: Mélenchon réclame une commission d’enquête : l’opposant tardif ! pic.twitter.com/e1rp3lwmDZ
— Gilbert Collard (@GilbertCollard) 10 septembre 2017

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer