Partager sur Facebook
Twitter
Google +

La nouvelle France est là devant nous, elle a été vaincue par les armées du politiquement correct, de la censure, des Big brothers en herbe. Il n’est plus interdit d’interdire, il est juste interdit de parler, de penser même. Obligation étant faite de se convertir aux idéologies massacrant notre pauvre terre.
On a voulu tuer les frontières, on l’a fait, on voit ce qu’il en est, s’insurger contre est un délit irréparable. Il vous enverra aux abymes par une société qui ne voudra plus de vous.
On a voulu ouvrir les bras à l’immigration massive, on l’a fait et le dénoncer provoquera quolibets et mort sociale à celui qui osera braver la vision majoritaire ou plutôt la vision imposée.
Monsieur Pernaut a osé franchir la ligne jaune que les progressistes ont tracé, il a dit ce que tout Français qui se respecte aimerait avoir le droit de dire si celui-ci fréquentait le PAF. Il a été pour le coup le porte-voix, mais visiblement ça dérange beaucoup de monde là-haut, chez les élites cosmopolites.
Il faut donc le sanctionner, le faire taire, c’est le retour de 1984 le fameux livre de George Orwell et le crime de la pensée, cette dernière est dictée par le pouvoir et personne n’a le droit d’y transiger.
Pernaut va l’apprendre à ses dépens malgré tout je souhaite apporter mon soutien à ce journaliste intègre, ils sont si peu au sein du petit écran.

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer