Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Quel mépris du CSA contre la France, un peu comme si cette dernière n’était que Paris et ses environs. Le reste n’existant pas, ses traditions, son culte, ses villages, ses savoir-faire culinaires tout ça balayé par la culture de la bobocratie et des banlieues, les seuls ayant droit de vivre sur cette terre.
Par conséquent on fait des rapports bidons pour justifier le fait de tout balayer, de renverser la table pour que comme l’affirme la patronne de France télévision les « hommes blancs » de plus de 50 ans soient virés manu militari, et cela quelque soit leur qualité et l’appréciation du public qui les regarde. On s’en fout place à d’autres, à ceux qui fustigent la France, ceux qui la haïssent, eux doivent avoir la place. Normal ils sont les nouveaux rois du monde.
Car comment expliquer ce rapport du CSA « Dix-sept chaînes de la TNT gratuite (1) ainsi que Canal + ont été passées au crible. Plus de 50 600 personnes s’exprimant à l’écran entre 17 h et 23 h pendant deux semaines en juin et en septembre, ont été examinées et analysées par le CSA, en fonction de leur sexe, origine, âge, catégorie socio-professionnelle. La situation de précarité a aussi été prise en compte.
Résultat : pour la première fois depuis sa création, en 2009, le baromètre révèle un bond de plus de 3 points des personnes « vues comme non blanches » dans les fictions et les programmes d’information. La proportion est de 19 % en 2017, contre 16 % en 2015.
Ce ne sont pas des héros
Avec 23 % de représentées contre 17 % en 2015, « c’est dans la fiction que l’augmentation est la plus flagrante, souligne Mémona Hintermann, présidente du groupe de travail cohésion sociale du CSA. L’ex-journaliste de France TV se réjouit de cette progression, à un an de terminer son mandat. « Ça valait la peine de se quereller à longueur de temps avec les scénaristes, les producteurs, les patrons de chaîne. Un pas décisif a été franchi en 2017. » Cette augmentation est toutefois à relativiser par le fait qu’elle est due aux diffusions de

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer