Partager sur Facebook
Twitter
Google +

On apprend que le CSA vient de rappeler à l’ordre les responsables de TF1 pour des propos tenus, lors du JT de 13H du 10 novembre 2016, par Jean-Pierre Pernaut.
Les faits
Les propos de Jean-Pierre Pernaut
Le journaliste avait indiqué, à la suite d’un reportage sur les sans-abris et en transition avec le sujet suivant sur les migrants : « Voilà plus de places pour les sans-abris mais en même temps les centres pour migrants continuent à ouvrir partout en France ».
Le communiqué du CSA (source site du CSA)
L’article 9 de la convention conclue entre le Conseil et TF1 prévoit que « La société veille dans son programme (…) à respecter les différentes sensibilités politiques, culturelles et religieuses du public : à ne pas encourager des comportements discriminatoires en raison de la race, du sexe, de la religion ou de la nationalité : à promouvoir les valeurs d’intégration et de solidarité qui sont celles de la République (…) ».
Après examen de la séquence, le Conseil a regretté la formulation choisie par le journaliste, estimant que celle-ci était de nature à sous-entendre que les migrants seraient privilégiés par les autorités publiques par rapport aux personnes sans domicile fixe. Il a donc considéré que ces propos pouvaient encourager un comportement discriminatoire.
Le CSA a dès lors demandé aux responsables de TF1 de veiller, à l’avenir, à pleinement respecter les dispositions précitées de l’article 9 de sa convention.
En se concentrant sur les faits, que peut-on dire du sujet ?
Peut-on répondre, factuellement, à ces questions ?

Manque-t-on, en France, de places pour abriter les sans-abris ? La réponse est oui !
Construit-on des logements spécifiquement pour eux ? La réponse est non !
Construit-on ou aménage-t-on, en France, des centres spécifiques pour loger les migrants ? La réponse est oui

De ces réponses découle une conclusion factuelle qui n’est pas un jugement de valeur : la priorité du gouvernement est plus de loger les migrants que d’abriter nos SDF.
Quand la bien-pensance aboutit à la censure !
Même si on peut discuter de l’urgence d’accueillir les migrants comparés à celle d’aider nos SDF, on devrait avoir

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer