La Cour européenne des Droits de l’homme a condamné la Fédération de Russie, le 13 avril 2017, dans l’affaire de la prise d’otage de Beslan, survenue en 2004 . La Cour devait statuer sur 7 plaintes différentes d’associations de familles de victimes. Selon la Cour, la Russie a violé l’article 2 de la Convention européenne de sauvegarde des Droits de l’homme : Elle aurait pu empêcher la prise d’otage dont elle aurait été informée trois heures à l’avance. Elle aurait dû disposer d’un commandement (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire