Lors de la Journée Mondiale des Réfugiés, qui se déroule tous les ans le 20 juin, l’ONU a publié une vidéo intitulée «Nous sommes solidaires avec les réfugiés» sur son compte officiel Sina Weibo, appelant le public chinois à accorder plus d’attention à cette question.

Le public chinois soutient généralement que la Chine ne peut pas accepter un grand nombre de réfugiés actuellement, bien que beaucoup soient compatissants à l’égard de ces victimes. Les raisons sont complexes (…). C’est lié au développement économique de la Chine, à la population, à la composition ethnique, au mécanisme juridique et à l’histoire. La priorité pour la Chine demeure le développement. Un afflux excessif de réfugiés aura un impact énorme sur l’ordre social. Si des terroristes infiltrent la Chine via les réfugiés, la sécurité des 1,4 milliard de personnes sera menacée, une crainte qui peut être démontrée par la crise actuelle des réfugiés en Europe.  Accepter trop de réfugiés peut priver la Chine d’un environnement stable pour le développement. La Chine exploite son développement pour stimuler l’économie mondiale et offre activement des biens publics à la planète, grâce à des plates-formes telles que l’initiative Belt and Road et la Banque asiatique d’investissement. Si la Chine est plongée dans le chaos, d’autres pays et même le monde en subiront les conséquences. De plus, la Chine n’a pas encore mis en place un mécanisme pour accepter les réfugiés. Ce problème, couplé avec les différentes religions et différents style de vie, engendrerait des difficultés pour les réfugiés du Moyen-Orient de vivre en Chine à long terme. (…) Source Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France