Contrairement à une idée reçue hors d’Espagne, la démission du gouvernement de Mariano Rajoy ne sanctionne pas sa politique, mais la corruption généralisée de son parti. Le Royaume se trouve dans la même situation que l’Italie et la France des années 90. De même, contrairement à la rhétorique occidentale, la corruption n’est pas un mal des anciens pays colonisés, mais des anciennes puissances colonisatrices.

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire