Ce n’est pas une bonne chose que le traitement de la question Corse soit réduite aux échanges entre le président de la République et les élus du territoire concerné. Certes, c’est le président. Et sa majorité robotique fera ce qu’il dira avec toute l’autorité de la légitimité du choix des élections générales de l’an passé. […]
Cet article La Corse, Macron, la République a été publié par Jean-Luc Mélenchon sur son blog : Jean-Luc Mélenchon.

  Source: melenchon.fr  

Voir sur le site de JL Mélanchon