La situation se durcit en Iran alors que le rial n’en finit pas de s’effondrer (-55 % en six mois) et que le chômage s’amplifie (on parle de 40 % de la population, mais ce chiffre n’est pas vérifiable). Alors que les nouvelles sanctions US vont commencer à s’appliquer en juillet, le président Hassan Rohani a dénoncé le complot états-unien pour détruire l’espoir du peuple. L’ayatollah Sadeq Amoli Larijani, chef du pouvoir judiciaire et frère du président du Parlement, a accusé de « trahison » ceux qui (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire