Disparus dans l’indifférence quasi générale, ces hommes et ces femmes mis au ban de notre société méritaient au moins qu’on leur rende ce petit hommage…

L’an passé, en France, un demi-millier de SDF sont morts dans un silence assourdissant, victimes de l’indifférence générale et des injustices sociales. Alors, pour leur rendre un hommage public et digne, le journal La Croix  a eu une idée magnifique : publier le prénom et le nom de tous ces hommes et de toutes ces femmes assassinées par la misère et le mépris. Une initiative qu’on ne pouvait que relayer. En moyenne, ils n’avaient que 49,6 ans, soit trente ans de moins que l’espérance de vie d’un Français. Chacune de ces personnes a passé en moyenne douze ans à la rue avant de mourir. L’espérance de vie dans la rue, c’est donc douze ans… Pas plus… Source et suite de l’article : lien ci-dessous

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France