Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Nous savions tous que le Président Macron était ce qu’on appelle un « mal élu ».
Au 1er tour de l’élection présidentielle, il n’avait fait que 20% et des poussières, son score réel.
Au 2eme tour, contre le FN un âne aurait gagné.
Notre énarque a donc, dans un fauteuil remporté le siège de Président.
Issu de l’ENA (surnommé par les connaisseurs ayant de l’humour l’Ecole des Ânes), il est dans la droite lignée de ses prédécesseurs (depuis Giscard) tous énarques.
C’est dire que nous nous enfonçons depuis ce jour dans une économie « égalitaire », sauf pour notre élite administrative (  et notre oligarchie à la tête de marchés de connivence.
Bref nous sommes quasiment dans un régime communiste qui ne dit pas son nom mais dont tous les symptômes sont présents.
La France vous le savez est recordman mondial des impôts et taxes. ( />
Les français sont devenus les esclaves d’une administration toute puissante et tentaculaire, sauf ceux qui ont eu la chance de s’expatrier, avec à leur tête des énarques. Ceux-ci sont partout et tiennent tous les leviers de commandes.
Symptôme évident d’un régime communiste.
Bercy dirige la France d’une main de fer grâce aux nouvelles technologies au service de sa dictature.(  />
Bercy pour avaliser ses abus a gangrené les tribunaux administratifs.
Facile, ils sont dirigés par des énarques et comme on ne tire pas sur son propre camp…
Grâce à sa propagande « d’infaillibilité » de ses agents assermentés et  à la terreur sous-jacente qu’elle répand, elle influence de plus en plus les tribunaux civils.
Nous entrons donc de plein pied dans la réalité de Georges Orwell et de la dictature de nos élites.
Manque de bol, alors que tout allait bien pour nos énarques, qui nous tondaient sans discontinuer, à vif, sans aucune rébellion à part de vagues murmures inaudibles de leur bulle, une bête augmentation va mettre le feu aux poudres.
Le mouvement des Gilets Jaunes avaient commencé.
19 semaines que cela dure avec une répression de plus en plus violente qui s’apparente à la défense d’un régime dictatoriale avec arrestation massives et emploie d’armes causant d’énormes blessures à vie. Les chars de la gendarmerie sont même entrés dans

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer