Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Plusieurs femmes se sont fait agresser sexuellement sur les « Champs-Elysées » lors de la soirée festive et dans l’indifférence générale.
Certaines en portent témoignage sur « Twitter » : « Un mec alcoolisé me fout la main au cul tout en essayant de m’embrasser de force. Je le repousse, il me prend par le cou et me dit : C’est la victoire, qu’est-ce que tu attends ? »
Une seconde : « Il profite pour me tripoter mon sexe et mes fesses, pendant que j’étais à moitié inconsciente sur les « Champs ».
Une troisième : « Il m’a embrassé de force, mettant sa langue dans ma bouche et me touchant les seins et mon entre-jambe. Pendant que je me débattais en pleurant il y avait des centaines de personnes et tout le monde a vu, ils ont ri et ils criaient : On est les champions ! On est les champions ! ».
Les autorités nous informent : 292 gardes à vue, pour l’ensemble de la France, dont 90 à Paris et 18 à Lyon.
45 policiers et gendarmes blessés. C’est le bilan provisoire de la victoire des « Bleus ».
Caen (Calvados) – Dimanche, depuis le balcon de son domicile, à l’étage, rue du Moulin, en plein centre-ville, Marie-Anne a filmé l’agression de son jeune frère et de sa sœur par un groupe de « racailles ».
Son frère tombe sous les coups de pieds et de poings, devant sa sœur qui tente de le défendre.
Les deux victimes sont transportées aux « urgences ».
Elle confie la vidéo aux autorités.
Elle a été vue plus de 300.000 fois sur les réseaux sociaux.

Honfleur (Calvados) – La police nationale est prise à partie. Quelques interpellations de « supporters ». Une trentaine d’individus tentent d’envahir le commissariat pour les libérer.
Aubenas (Ardèche) – Deux piétons blessés par une voiture qui les a percutés accidentellement.
Rouen (Seine Maritime) – Deux journalistes qui filmaient les incidents ont été pris à partie et blessés par des « supporters ». Ils ont été transportés à l’hôpital par les pompiers. 7 individus interpellés.
Grenoble (Isère) – 14 véhicules incendiés, des arrêts de bus et de tram démolis, deux commerces fracturés et pillés, par environ 300 « racailles » cagoulées pour la plupart.
Paris (11e arrondissement) – Rue de la Roquette, devant le « Grand Bar », violente agression d’un supporter par une bande de

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer