Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Savoir distinguer ses ennemis pour mieux les combattre
La France est gravement malade dans la mesure où le système politique qui y règne ne laisse envisager aucune issue favorable et pacifique. Les élections sont l’occasion de votes, non d’adhésion mais davantage de contestation stérile, dans la mesure où la propagande médiatique et le primat de l’émotion sur la raison font désormais à chaque fois gagner le pire des candidats, à savoir celui qui œuvre délibérément contre les intérêts du peuple français, quitte à lui faire violence. Le Système est particulièrement vicieux dans la mesure où les opposants politiques en font eux-mêmes partie. Le Front National et le Mouvement des Insoumis de Jean-Luc Mélenchon sont ainsi de véritables impostures qui font le jeu de ceux qu’ils prétendent combattre. Aucune solution ne peut de toute façon émerger d’un parti politique, quel qu’il soit, dans la mesure où un parti est par nature profondément anti-démocratique, du fait qu’il évacue systématiquement les gens porteurs d’opinions contraires à la ligne du parti.
La France a besoin d’hommes et de femmes soucieux de mener avec sincérité et de façon totalement désintéressée un combat politique, qui doit d’abord désigner clairement les ennemis de la France à partir de la réalité que subissent les Françaises et les Français au quotidien. Il est possible de distinguer trois principaux ennemis :
Les vecteurs directs de l’islamisation de la France
Leurs motivations découlent de leur volonté d’établir la charia en France qu’ils conçoivent comme un devoir religieux, dès lors qu’ils ont une bonne connaissance de l’Islam (ce qui n’est pas toujours le cas chez bon nombre de musulmans). Outre leur pouvoir de nuisance dans les territoires dits de non-droit, ils ont l’assurance à long terme d’être élus démocratiquement au regard de l’inexorable croissance démographique des Français de confession musulmane.
Les acteurs de la décomposition française

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer