Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Je veux pas faire d’antiparlementarisme primaire ou mon démago histoire de créer du partage ou du like, seulement à un moment il faut aussi pouvoir dénoncer ce qui n’est pas acceptable. Et je ne parle pas de morale, celle-ci n’ayant rien à faire en politique. Mais du simple bon sens, au nom de quoi un député n’étant plus en exercice doit-il voir ses déplacements financés par la collectivité. Ils ne sont plus dans un rôle de législateur, ils n’ont pas à bénéficier de ces avantages. Enfin, c’est d’une telle normalité, qu’il est incompréhensible que la question n’ai été posée les mandatures précédentes.
Seulement, ces gens se croient au-dessus de tout, de la loi, des principes, des gens, des institutions, se voyant intouchables comme s’ils étaient encore aux affaires. Déjà que le « pôle emploi » interne à l’Assemblée rétribue pendant près de 3 ans plus de 102 000€, voilà qu’ils se permettent des avantages en nature que le commun des mortels n’aura jamais.
Mais passons j’aurais encore pu fermer les yeux si ceux-ci apportaient à la France, qu’après leur mandat nous ayons constaté des avancées réelles, mais non, ils restent là au parlement à jouer au Scrabble, à venir quand bon leur semble ou à laisser leur job à des attachés qu’ils paient des clopinettes et je sais de quoi je parle, préférant financer chèrement sur le denier public femmes, enfants, ou maîtresses.
Donc 800 000€ par an pour payer les voyages des ex-députés, c’est non merci.
SOURCE CHALLENGE

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer