La Hongrie a refusé mercredi [2 mai] de ratifier une déclaration euro-africaine reconnaissant « les avantages des migrations en termes de développement » adoptée lors d’une conférence ministérielle au Maroc réunissant une soixantaine de pays d’Europe et d’Afrique.

La « déclaration politique de Marrakech » a été signée par les représentants de 55 pays (27 européens et 28 africains). Ce texte « dépeint la migration comme un phénomène nécessairement positif (…) qui contribue au développement global, nous pensons que c’est une approche déséquilibrée et nous la désapprouvons », a déclaré le ministre hongrois des Affaires étrangères Peter Szijarto. […] La Hongrie rejette « l’approche internationale actuelle (qui) se concentre sur la façon de gérer la migration », alors qu’il faudrait « stopper le flux illégal en Europe », a-t-il encore insisté. La déclaration de Marrakech plaide pour une « approche fondée sur les droits de l’Homme », sur la « protection des migrants en situation vulnérable » et sur le développement d’une communication permettant de lutter contre « la xénophobie, le racisme et les discriminations ». […] Le royaume[chérifien] doit accueillir en décembre une conférence internationale de l’ONU sur la migration qui devrait déboucher sur l’adoption d’un Pacte mondial en cours de discussion.   Source  via fdesouche

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France