La Justice iranienne se pose désormais comme un pouvoir capable de défier n’importe quel parti politique. Hossein Fereydoun, le frère du président actuel cheikh Hassan Rohani, a été arrêté le 16 juillet pour corruption. Il est accusé d’avoir reçu 18 millions de dollars pour placer une personnalité au conseil d’administration de la banque Mellat. Il a été libéré dès le lendemain, après versement d’une caution de 10 millions de dollars. L’ancien vice-président d’Ahmadinejad, Hamid Baghaei, a été arrêté et (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire