La marine de guerre ukrainienne a délibérément violé l’espace maritime russe en Crimée, le 25 novembre 2018. Considérant l’entrée des vedettes blindées d’artillerie Berdyansk et Nikopol et du remorqueur Yani-Kapou dans ses eaux territoriales comme un acte hostile, la Russie les a arraisonnées. Le conseil de Sécurité et de Défense ukrainien a proposé au président Petro Porochenko d’introduire la loi martiale « pour 60 jours ». Le conseil de Sécurité des Nations unies devrait se réunir en urgence à la demande (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire