Les combats sociaux, eux, attendront. Lu sur La-Croix.com : Ce mardi 3 avril, le Sénat étudiera en séance une proposition de loi déposée par des élus communistes destinée à constitutionnaliser le droit à l’avortement.

« Aujourd’hui, le droit à l’interruption volontaire de grossesse est inscrit dans la loi à l’article L.2212-1 du code de la santé publique, qui permet à toute femme enceinte majeure ou mineure, qui ne veut pas poursuivre une grossesse de demander à un médecin l’interruption de sa grossesse. Il s’agit par la présente proposition de loi d’en faire un principe fondamental en l’inscrivant expressément à l’article 34 de la Constitution », écrivent ces élus dans l’exposé des motifs. La démarche peut surprendre alors que 211 900 IVG ont été pratiquées en 2016 selon les derniers chiffres de la Drees, ce qui place la France parmi les pays où l’accès est « important », expliquait Veronica Noseda, coordinatrice nationale du planning familial, à La Croix, lors de la publication de ces chiffres.   Source : ndf

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France